Quelles aides peut octroyer le fonds de solidarité pour le logement (FSL) ?

De quoi s'agit-il ?

Les aides du FSL peuvent notamment permettre de financer :

  • les dépenses liées à l'entrée dans un logement (dépôt de garantie, premier loyer, assurance du logement, frais de déménagement),
  • les dettes de loyers charges comprises, les factures d'énergies (électricité, gaz), d'eau et de téléphone.

Qui peut en bénéficier ?

Personnes concernées

Les aides du FSL s'adressent :

  • au locataire et sous-locataire,
  • au propriétaire occupant,
  • à la personne hébergée à titre gracieux,
  • au résident de logement-foyer.

Conditions d'attribution

Le FSL tient compte de l'ensemble des ressources de toutes les personnes composant le foyer, à l'exception des ressources suivantes :

  • aides au logement,
  • allocation de rentrée scolaire (ARS),
  • allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) et compléments éventuels.

Chaque FSL a son propre règlement intérieur et donc ses propres critères d'attribution. Certains départements conditionnent, par exemple, l'obtention d'une aide du FSL au fait que le foyer perçoit uniquement la prime d'activité.

Par ailleurs, même s'il rentre dans les critères d'attribution, un foyer plus aisé (qui perçoit par exemple des revenus plus importants que la prime d'activité) peut avoir droit à une aide moins importante qu'un foyer en plus grande difficulté.

Démarche

Selon les cas, la démarche doit être faite auprès de la caisse d'allocations familiales (Caf) ou auprès des services du département.

L'aide peut-elle être refusée ?

L'attribution d'une aide du FSL n'est pas de droit. L'aide peut notamment être refusée lorsque le montant du loyer et des charges se révèle incompatible avec les ressources du foyer.