Accueil familial direct : dispositif et contrat d'accueil

De quoi s'agit-il ?

L'accueillant familial (personne seule ou couple) accueille à son domicile, moyennant rémunération, des personnes âgées ou handicapées adultes. Il ne doit pas y avoir de lien de parenté entre la personne accueillie et l'accueillant familial.

L'accueillant familial doit être titulaire d'un agrément délivré par les services du département. Ces services organisent le contrôle des accueillants familiaux et le suivi des personnes accueillies.

Qui peut être accueilli ?

Peuvent bénéficier de l'accueil familial :

  • Les personnes âgées
  • Les personnes handicapées

Les accueillants familiaux peuvent accueillir des personnes âgées seules ou des couples.

Trouver une place en accueil familial 

Les services du département délivrent sur demande la liste des accueillants familiaux agréés.

Durée de l'accueil

L'accueil familial peut être :

  • Temporaire (par exemple, en cas d'absence des proches)
  • Ou à temps partiel (par exemple, une semaine tous les mois)
  • Ou permanent

Contrat d'accueil

La personne accueillie, ou son représentant légal, doit signer avec l'accueillant familial un contrat d'accueil conforme à un contrat type réglementaire .

La signature doit avoir lieu au plus tard le jour de l'arrivée de la personne accueillie.

Un exemplaire signé du contrat, ainsi que toute éventuelle modification ultérieure, est à adresser aux services du département.

Le contrat prévoit un projet d'accueil personnalisé au regard des besoins de la personne accueillie. Il contient en annexe la charte des droits et libertés de la personne accueillie .

Le contrat d'accueil indique les points suivants :

  • Durée et rythme de l'accueil (permanent ou temporaire / à temps complet ou partiel)
  • Durée de la période d'essai
  • Obligations matérielles de l’accueillant (hébergement, restauration, entretien)
  • Droits et obligations de l’accueillant et de la personne accueillie
  • Obligations des 2 parties de souscrire une assurance
  • Conditions financières de l'accueil (rémunération et indemnités)
  • Droits en matière de congés annuels de l'accueillant et conditions de remplacement de celui-ci
  • Conditions à respecter pour modifier ou mettre fin au contrat
  • Suivi social et médico-social de la personne accueillie
  • Contrat éventuel de tiers régulateur annexé au contrat
  • Possibilité pour la personne accueillie de faire appel à une personne qualifiée ou de confiance pour faire valoir ses droits

Aides sociales et fiscales

Aides sociales

La personne accueillie peut bénéficier des aides suivantes sous réserves d'en remplir les conditions :

  • Allocation personnalisée d'autonomie (Apa)
  • Prestation de compensation du handicap(PCH)

Aides au logement

La personne accueillie peut bénéficier des aides suivantes sous réserve d'en remplir les conditions :

  • Aide personnalisée au logement (APL)
  • Allocation de logement sociale (ALS)
  • Aide sociale à l'hébergement (ASH)

Aide fiscale

La personne accueillie peut bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d'impôt pour l'emploi d'un salarié à domicile.

Litige 

La personne accueillie et l'accueillant familial doivent d'abord rechercher un accord amiable. Ils peuvent faire appel au tiers régulateur.

En cas d'échec, ils doivent saisir le tribunal d'instance du lieu de résidence de l'accueillant familial.

Le conseil de prud'hommes n'est pas compétent.