Un salarié étranger qui s'installe en France doit-il connaître le français ?

Qui est concerné ?

Vous êtes concerné si vous êtes non européen et pouvez bénéficier d'un des titres suivants :

  • visa de long séjour valant titre de séjour salarié ou carte de séjour temporaire salarié (sauf si vous êtes travailleur temporaire ou saisonnier ou salarié détaché ou hautement qualifié),
  • ou visa de long séjour valant titre de séjour scientifique-chercheur ou carte de séjour temporaire scientifique-chercheur sur présentation d'un contrat de travail à durée indéterminée (CDI),
  • ou carte de séjour temporaire profession artistique et culturelle sur présentation d'un CDI.

Quel est est le niveau attendu ?

Vous devez prouver que vous connaissez suffisamment le français ou vous engager à le connaître dans les 2 ans suivant votre installation en France.

Vous passez, à votre entrée en France, un test de connaissances orales et écrites en langue française.

Ce test est organisé par l'Ofii dans le cadre de la signature de votre contrat d'accueil et d'intégration.

En cas de réussite au test, vous recevez une attestation ministérielle de dispense de formation linguistique.

En cas d'échec au test, vous devez suivre une formation linguistique prise en charge par l'Ofii.

Cette formation aboutit à un diplôme, le diplôme initial de langue française (Dilf), qui vous est délivré au terme d'un examen.

Le diplôme atteste de votre connaissance suffisante de la langue française.