Qu'est-ce qu'un accident de trajet ?

Conditions

Résidence du salarié

La notion de résidence est applicable aux lieux suivants :

  • la résidence principale du salarié,
  • une résidence secondaire stable, c’est-à-dire faisant l’objet de séjours fréquents et réguliers,
  • tout autre lieu où le salarié se rend de façon habituelle pour des motifs d'ordre familial.

Le trajet entre résidence et lieu de travail peut ne pas être le plus direct si le détour est effectué dans le cadre d'un covoiturage régulier.

En cas d'interruption du trajet ou de détour, l'accident de trajet sera reconnu dans les cas suivants :

  • interruption ou détour justifié par les nécessités essentielles de la vie courante (arrêt pour faire des courses de la vie courante, détour pour accompagner des enfants à l'école ou à leur lieu de garde, par exemple),
  • interruption ou détour lié au travail.

Le trajet doit être effectué durant une période normale par rapport aux horaires de travail, compte-tenu de la longueur du trajet et des moyens de transport utilisés. Ainsi, l'accident de trajet n'est pas admis si le trajet a été effectué plusieurs heures après ou avant les heures de travail, sauf s'il est lié au travail (pot organisé dans l'entreprise, avec l'accord de l'employeur, après les heures de travail, par exemple).

Lieu de restauration

Le lieu de restauration désigne le restaurant, la cantine ou, d'une manière plus générale, le lieu où le travailleur prend habituellement ses repas.

Pour que l'accident de trajet soit reconnu, toutes les conditions suivantes doivent être respectées :

  • l'accident doit se produire entre l'entreprise et le lieu de restauration,
  • le lieu de restauration doit être fréquenté régulièrement (à une fréquence appréciée par les tribunaux, en fonction de chaque cas), mais pas obligatoirement tous les jours,
  • le salarié doit y prendre son repas, pendant les heures de travail (pause déjeuner, par exemple).

A noter :

si le lieu de restauration dans lequel a lieu l'accident se situe dans les locaux de l'entreprise, il s'agit d'un accident du travail.

Conséquences

La qualification d'un événement en accident de trajet ouvre droit, en cas d'arrêt de travail, aux indemnités suivantes :

  • indemnités versées par la sécurité sociale,
  • indemnités complémentaires versées par l'employeur (si le salarié y a droit),
  • en cas d'incapacité de travail, au versement d'une indemnisation spécifique.

Le salarié bénéficie de la protection prévue concernant le licenciement pour maladie.