En quoi consiste l'entretien professionnel ?

Quels sont les objectifs de l'entretien professionnel ?

L'entretien professionnel vise à :

  • accompagner le salarié dans ses perspectives d'évolution professionnelle (changement de poste, promotion...),
  • et identifier ses besoins de formation.

À qui s'adresse l'entretien professionnel ?

L'entretien professionnel s'adresse à tous les salariés, quelle que soit la taille de l'entreprise.

Quand doit avoir lieu l'entretien professionnel ?

Tous les 2 ans

L'entretien professionnel doit avoir lieu tous les 2 ans. Toutefois, il doit être systématiquement proposé à tout salarié qui reprend son activité après une période d’interruption due :

  • à un congé de maternité,
  • à un congé parental à temps plein ou partiel,
  • à un congé d'adoption,
  • à un congé de soutien familial,
  • à un congé sabbatique,
  • à une période de mobilité volontaire sécurisée,
  • à un arrêt maladie de plus de 6 mois,
  • à un mandat syndical.

État des lieux tous les 6 ans

Tous les 6 ans, l'entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années.

Il permet également de s'assurer qu'au cours de ces 6 dernières années, le salarié a :

  • suivi au moins une action de formation,
  • acquis un des éléments de certification professionnelle (diplôme, titre professionnel...) par la formation ou par une validation des acquis de l'expérience (VAE),
  • et bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

Un compte-rendu de l'état des lieux est alors rédigé durant cet entretien et une copie est remise au salarié.

Quelles sont les sanctions en cas de défaillance de l'entreprise ?

Dans les entreprises d'au minimum 50 salariés, si le salarié n'a pas bénéficié au cours des 6 dernières années des entretiens professionnels prévus et d'au moins 2 des 3 actions prévues (action de formation, certification ou VAE, progression), son compte personnel de formation (CPF) est crédité à hauteur de :

  • 100 heures s'il travaille à temps plein
  • ou 130 heures s'il travaille à temps partiel.