Activité professionnelle après 65 ans : quelles conséquences pour la retraite ?

Vous êtes retraité(e)

Vous pouvez continuer à exercer une activité salariée dans le cadre du cumul emploi-retraite. Vos droits à la retraite évoluent en fonction de l'année au cours de laquelle vous avez liquidé votre retraite.

Vous n'êtes pas retraité(e)

Pour augmenter le montant de votre future pension, vous pouvez bénéficier des dispositifs suivants, si vous en remplissez les conditions d'accès :

Majoration de la durée d'assurance

Vous pouvez majorer votre durée d'assurance vieillesse si votre durée d'assurance cotisée, tous régimes de retraite de base confondus, est inférieure à la durée d'assurance maximale nécessaire pour percevoir une pension entière.

Cette durée d'assurance varie en fonction de votre âge, dans les conditions suivantes :

Le taux de cette majoration est fixé à 2,5% par trimestre cotisé. Cependant, la majoration obtenue ne peut en aucun cas permettre de dépasser la durée maximale d'assurance cotisée nécessaire pour percevoir une pension entière.

Par exemple, un salarié né le 1er juin 1950 a cotisé 120 trimestres à l'âge de 65 ans. La durée d'assurance fixée pour avoir droit à une pension entière est, pour sa génération, de 162 trimestres. S'il liquide sa retraite au 1er juillet 2016, il bénéficie d'une majoration de 10 % (4 trimestres x 2,5%), soit 120 x 10 % = 12 trimestres supplémentaires.

A noter :

Le calcul de la majoration est différent si vous avez cotisé pour la retraite des salariés agricoles ou, depuis le 1er janvier 1973, à la retraite des commerçants ou artisans indépendants.

Majoration de la pension : surcote

La surcote permet de majorer le montant de votre pension de retraite.

Vous y avez droit automatiquement si vous exercez une activité salariée alors que vous avez atteint l'âge ouvrant droit automatiquement à pension de retraite à taux plein. Cet âge varie en fonction de votre date de naissance, dans les conditions suivantes :

Chaque trimestre accompli ouvre droit à la majoration de 1,25% par trimestre pris en compte (dans la limite de 4 trimestres par an).