Comment participer à un chantier de jeunes bénévoles ?

De quoi s'agit-il ?

Le chantier de jeunes bénévoles propose des activités dans plusieurs domaines :

  • la construction ou restauration de patrimoine culturel,
  • la protection de l'environnement (plantations, ramassage de déchets, balisage de sentiers...),
  • l'animation,
  • le soutien à l'organisation d'un festival...

Bénéficiaire

Selon les chantiers, l'âge minimal des participants est de :

  • 14 ans à 18 ans, en France,
  • et 18 ans à l'étranger.

Aucune formation, ni qualification n'est demandée pour pouvoir y participer.

Démarche

Pour pouvoir s’inscrire dans un chantier de jeunes bénévoles, il faut prendre contact avec une association agréée (de préférence) par différents ministères. Pour obtenir les coordonnées de ces associations, il convient de se renseigner auprès :

  • de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS),
  • ou de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Durée du chantier

La plupart des chantiers se déroulent l'été et durent entre 2 et 3 semaines.

Certains peuvent prolonger leurs activités pendant l'année et les week-ends.

La durée hebdomadaire du travail est en moyenne de 20 à 30 heures.

Coût

Pour participer à un chantier, le jeune doit verser une participation financière.

En France, un chantier coûte 100 € maximum par semaine. À l'étranger, le coût est extrêmement variable selon la nature, le lieu et la durée du chantier.

La participation demandée couvre

  • la pension complète,
  • l'assurance
  • et l'adhésion à l'association.

Le tarif adhésion peut être plus important lorsque des activités sportives ou culturelles exigent un encadrement particulier.

Le transport est à la charge du jeune.

En cas de difficulté financière du jeune, l'association organisatrice du chantier peut essayer de débloquer une aide de la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

Garanties des organisateurs de séjours

Les organisateurs de chantier de jeunes bénévoles sont soumis à une réglementation précise. Ils doivent être titulaires d'un agrément.

L'agrément est délivré par la préfecture du département dès lors que l’association peut justifier :

  • d'une aptitude professionnelle (présence de personnel qualifié),
  • d'une garantie financière,
  • d'une assurance professionnelle,
  • et d'une responsabilité civile.

Les parents peuvent s'informer auprès de la préfecture du département où est situé le siège social de l'organisme pour savoir si celui-ci est bien en règle avec la législation.